Aux confluents des vallées de la Durance, de la Vallouise et du Fournel, à 1000 m d'altitude, ancien site industriel, l'Argentière-la-bessée est à présent une cité touristique de plus de 2000 habitants et le chef lieu du canton. Son nom provient de ses mines d'argent qui étaient exploitées depuis le XI ième siècle jusqu'au début du XX ième siècle. Après avoir fait partie du fief de Rame puis de l'Embrunais, la ville passa aux mains du Dauphin que la rattacha au Briançonnais.

Située sur la route du pèlerinage de st Jacques de Compostelle, elle peut se targuer de posséder en autre la chapelle Saint Jean, édifiée au XII ième siècle, un des plus beau spécimen de l'architecture romane de la région. Le visiteur peut également découvrir avec interêt l'église Saint Appollinaire du XV ième siècle et ses fresques du XVI ième siècle, le chateau Saint Jean et son musée de la mine, et parcourir les galeries des mines d'argent.

Sa rivière, école de canoé Kayak et son stade d'eau vive, sa piscine couverte et son gymnase, ses sites d'escalade et ses vias férratas, sa cascade de glace artificielle ont les faveurs de tous et sont le cadre d'évènements internationaux.

A proximité, en suivant le GR 541, le vallon du fournel offre aux randonneurs la prestigieuse réserve de chardons bleus, espèce rare et protégée dans ce site unique en Europe.

 

--
 

 

 RETOUR